twitter facebook youtube slideshare flickr
Accueil > Actualités > Communiqués > Le Burkina à la recherche de la conformité à l’ITIE

Le Burkina à la recherche de la conformité à l’ITIE

Bientôt un validateur dans nos murs

jeudi 7 avril 2011, par Service Communication

Un consultant international indépendant accrédité par le Secrétariat International de l’ITIE (Validateur), en l’occurrence le cabinet CAC75, retenu suite à un appel d’offre international lancé par la Direction des Marchés Publics (DMP) du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), foule le sol burkinabé le lundi 11 avril 2011 et commence aussitôt le lendemain, sa mission d’évaluation des efforts de notre pays en matière de mise en œuvre de l’ITIE suivant les règles et principes de cette Initiative qui se définie comme une norme internationale de bonne gouvernance dans le secteur des industries extractives.

Après l’obtention par le Burkina Faso du statut de "Pays Candidat" le 15 mai 2009, le Secrétariat Permanent de l’ITIE-BF, l’organe chargé de la mise en œuvre et du suivi des décisions des Comités de Supervision et de Pilotage, a mis les bouchées double et déployé des efforts pour l’exécution d’une série d’activités ayant pour objectif l’accession de notre pays au statut de "Pays Conforme" à l’ITIE d’ici le 14 mai 2011 au plus tard. La conformité à l’ITIE signifie que le pays en question observe une bonne gouvernance dans le secteur des industries extractives, que le pays exploites ses ressources naturelles et gère les revenues qui y sont issues en toute transparence.

Le passage du statut de "Pays Candidat" à celui de "Pays Conforme" passe par un processus de validation. C’est un exercice qui consiste à recruter un consultant international indépendant accrédité par le Secrétariat International de l’ITIE (Validateur) qui vient dans le pays concerné pour évaluer les efforts consentis par ce dernier en matière de mise en œuvre diligent (suivant les règles et principe de l’Initiative) de l’ITIE.

Pour le cas du Burkina Faso, c’est le cabinet CAC75, qui a été retenu suite à un appel d’offre international lancé par la Direction des Marchés Publics (DMP) du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), pour exécuter cette mission.
Son arrivée à Ouagadougou est prévue pour le lundi 11 avril 2011.
Selon le planning des activités, il commencera ses travaux d’évaluation le 12 avril 2011. Il rencontrera toutes les parties prenantes de l’ITIE-BF, notamment :

• Chacun des membres du Comité de Pilotage ;

• Chacun des membres du Comité de Supervision ;

• Chacun des membres du Secrétariat Permanent ;

• L’Administrateur indépendant qui a élaboré le Rapport ITIE du Burkina Faso pour les années 2008 et 2009 ;

• Trois représentants de la société civile non membres des Comités ;

• Trois représentants d’entreprises extractives en exploitation non membres des Comités ;

• Deux membres des anciens Comités ;

• Les représentants des principaux bailleurs de fonds.

L’importance de cette phase, commande la participation active de tous les acteurs de l’ITIE-BF.

Pour ce faire, le Président du Comité de Supervision, Monsieur Lucien Marie Noël BEMBAMBA, Ministre de l’Economie et des Finances a, dans une correspondance officielle, interpelé particulièrement :

• Les trois responsables des Groupes de Travail du Comité de Pilotage ;

• Le Président du Groupement Professionnel des Miniers du Burkina (GPMB) ;

• Le Président de la coalition nationale « Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) » ;

afin qu’ils s’impliquent personnellement dans l’information et la sensibilisation, chacun en ce qui le concerne, des acteurs de leurs secteurs d’activité, respectifs.