kurtköy evden eve nakliyatgöktürk evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyatbeylikdüzü evden eve nakliyatpendik evden eve nakliyatadalar evden eve nakliyatşile evden eve nakliyatbahçeşehir evden eve nakliyatataşehir evden eve nakliyatmaltepe evden eve nakliyatçekmeköy evden eve nakliyatbeykoz evden eve nakliyatsariyer evden eve nakliyatşişli evden eve nakliyatbüyükçekmece evden eve nakliyatbaşakşehir evden eve nakliyatkurtköy evden eve nakliyatevden eve nakliyattuzla evden eve nakliyatyeşilköy evden eve nakliyatkadıköy evden eve nakliyatataköy evden eve nakliyathalkali evden eve nakliyatüsküdar evden eve nakliyatistanbul ofis taşımaeşya depolamaistanbul evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyateşya depolamaşişli evden eve nakliyatbahcelievler evden eve nakliyatbakırköy evden eve nakliyatbahçeşehir evden eve nakliyatgöktürk evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyat Partenaires techniques - Initiative pour la Transparence des Industries Extractives du Burkina Faso

twitter facebook youtube slideshare flickr
Accueil > ITIE BF > Archives > Partenaires techniques

Partenaires techniques

jeudi 21 octobre 2010, par Service d’information

LITIE-BF est place sous la tutelle technique et financire du Ministre de lEconomie et des Finances. En plus de lEtat burkinab, plusieurs autres partenaires techniques et financiers apportent leurs contributions pour sa mise en uvre. Parmi les partenaires de lITIE-BF, on peut citer :

LEtat

Lensemble des activits prvu dans le Plan dActions est mis en uvre par une quipe lgre de cinq (05) cadres, trois (03) agents dappui et un minimum dquipement dont un vhicule Berline, le tout mis disposition du Secrtariat Permanent par lEtat. La contribution de lEtat la mise en uvre de lITIE-BF est value 649 469 $.
Pour complter cet effort de lEtat, il a t propos aux partenaires de coopration dapporter leurs contributions la mise en uvre des activits techniques de lITIE-BF.

Le PARECAP

Au cours dune visite effectue le 14 juin 2010 au Secrtariat Permanent de lITIE-BF, le Coordonnateur du Projet de Renforcement de lInterface Etat-Secteur Priv-Socit Civile (PARECAP) Monsieur Andr Richard OUEDRAOGO a dcid le financement de la publication et de la dissmination du rapport ITIE hauteur de 10 000 dollars US soit environ 5 000 000 FCFA par sa structure. Cette visite fait suite la rencontre que le Secrtaire Permanent de lITIE-BF avait eue avec lui le dans les locaux du PARECAP le 26 janvier 2010 dans le but dobtenir un appui financier pour la ralisation des activits relatives inscrites sur le plan daction de lITIE-BF.

La Banque Mondiale

Lessentiel des activits techniques est financ par la Banque Mondiale.
La signature de la convention de financement sous forme de don dun montant de 245 000 dollars US, avec la Banque Mondiale est intervenue le 04 dcembre 2009 dans la salle de runion du Ministre de lEconomie et des Finances. La Signature des documents a t effectue par le Ministre de lEconomie et des Finances, Monsieur Lucien Marie Nol BEMBAMBA et la Reprsentante Rsidente de la Banque Mondiale au Burkina Faso, Madame Galina SOTIROVA en prsence du personnel du SP/ITIE-BF et des cadres concerns de la Direction Gnrale de la Coopration (DGCOOP).
Si la procdure de conclusion de lAccord de Don entre le Burkina Faso et la Banque Mondiale a pris un temps relativement long (du 14 juillet au 04 dcembre 2009 soit quatre mois et 20 jours), les dmarches pour le premier dcaissement nen ont pas t moins longues. En effet, lensemble des activits menes pour aboutir au premier dcaissement du fonds multi donateur log la Banque Mondiale aprs la signature de la convention de financement, a pris exactement six (06) mois et six (06) jours. Le premier dcaissement est intervenu le 10 juin 2010.
Compte tenu des difficults rencontres pour le dcaissement des fonds, ces activits nont pu tre ralises dans les dlais prvus.

L’Ambassade de France au Burkina Faso

Aprs lintention quelle a manifeste lors de la rencontre du 06 novembre 2009, lAmbassade de la France a engag une srie de rencontre avec le SP/ITIE-BF en vue de dterminer lenveloppe ainsi que les conditions de sa contribution .

Ainsi, aprs llaboration par le SP/ITIE-BF des Termes de Rfrence en vue du recrutement dun consultant charg dlaborer un programme de formation et de renforcement des capacits des parties prenantes de lITIE-BF, lAmbassade de France au Burkina Faso a, sur financement propre, procd au recrutement dudit consultant(cf. compte rendu du dpouillement des offres pour la slection du consultant en annexe 4) dont le rapport final a t adopt par le Comit de Pilotage lors de sa sixime rencontre tenue le 27 aot 2010.

Au moment o nous bouclons le prsent rapport, un Accord de Don hauteur de 33.800.000 francs CFA, a t sign (cf. contrat annexe 5) entre lAmbassade de France et lONG Organisation pour le Renforcement des Capacits de Dveloppement (ORCADE). Ce qui porte 40 720 700 FCA la contribution totale de lAmbassade de France la mise en uvre de lITIE-BF.

lAmbassade du Canada au Burkina Faso

Lors de la rencontre du 06 novembre 2009 avec les partenaires techniques et financiers du Burkina Faso, le reprsentant de lAmbassade du Canada, a fait remarquer que le Burkina Faso est ligible au fonds commun de lorganisation des compagnies minires canadiennes dnomme la Responsabilit Sociale des Entreprises qui dispose en son sein dun fonds denviron 180.000 dollars US.
Par ailleurs, sur les 589 652 dollars US attendus des autres partenaires, le Canada avait estim pouvoir apporter une contribution pour ce qui concerne les activits de renforcement des capacits. Fort de cette dclaration et tant donn que le PNUD et lAmbassade de France se sont dj fortement engags pour soutenir les activits de renforcement des capacits, le Ministre de lEconomie et des Finances, Prsident du Comit de Supervision de lITIE-BF a sollicit un appui auprs de cette Reprsentation Diplomatique pour le financement de la mise en uvre de lobjectif n 3 du Plan dActions de lITIE-BF dans son volet stratgie de communication ainsi que lobjectif n6 relatif sa contribution au processus de validation.

Malheureusement, par correspondance n 201/2010/AMB/NL/mt en date du 10 aot 2010 adresse Monsieur le Ministre de lEconomie et des Finances), lAmbassadeur du Canada a exprim le regret de son institution de ne pouvoir donner une suite favorable la requte de financement de lITIE-BF.

Mais, la rencontre de la Directrice Rgionale, Madame Marie Ange KALENGA avec lAmbassadeur du Canada au Burkina Faso, Monsieur Jules SAVARIA, ce dernier a promis de revoir dans quelle mesure son institution pourrait financer certaines activits du processus ITIE-BF avant la fin de lanne 2010.

le Programme des Nations Unies pour le Dveloppement (PNUD)

Au sortir de la runion du 06 novembre 2009, le Reprsentant Rsident du PNUD a, par correspondance n 140 CM ORG 130/1 UNDP en date du 28 novembre 2009, adresse Monsieur le Ministre de lEconomie et des Finances annonc une contribution de 50.000 dollars US destine aux activits de renforcement des capacits.
Malheureusement, aprs cette correspondance le Reprsentant Rsident qui tait en fin de mission au Burkina Faso, a rejoint son nouveau poste et cette absence a pos un problme de suivi du dossier. Invit la sixime runion du Comit de Pilotage, le reprsentant du PNUD a raffirm lengagement de son institution hauteur de 50 000 dollars US. Des rencontres sont en cours pour finaliser cet apport du PNUD qui, vraisemblablement sera consacr lorganisation des ateliers sur ltat davancement du processus.

la Banque Africaine de Dveloppement (BAD)

Les trois quarts (3/4) de la contribution nationale au cours de la premire anne de mise en uvre de lInitiative ont t apportes sous forme dappui budgtaire cibl de la BAD lEtat burkinab. Fort des rsultats palpables atteints (le Burkina Faso a russi son passage au statut de Pays Candidat ), la BAD a dcid de poursuivre cette politique dappui budgtaire cibl au SP/ITIE-BF au cours de la deuxime anne. Ainsi, plusieurs runions de concertation entre le SP/ITIE et les techniciens de cette institution financire ont permis au SP/ITIE de planifier au compte de la BAD, un ensemble dactivits stratgiques pour latteinte des objectifs de la deuxime anne de mise en uvre du Plan dActions.

Malheureusement, cette contribution annonce et programme de la BAD na pas t disponible, la BAD ayant dcid dannuler ses appuis institutionnels au Burkina Faso pour des raisons de ratios dendettement, jug trs faible pour lanne 2010.
Cette situation imprvue a constitu un srieux handicap au processus ITIE-BF car, seule la contribution annonce de la BAD, sous forme dappui budgtaire, pouvait tre utilise indiffremment pour financer les autres volets du Plan dActions, contrairement aux autres partenaires qui ont orient leurs contributions sur des activits spcifiques.