kurtköy evden eve nakliyatgöktürk evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyatbeylikdüzü evden eve nakliyatpendik evden eve nakliyatadalar evden eve nakliyatşile evden eve nakliyatbahçeşehir evden eve nakliyatataşehir evden eve nakliyatmaltepe evden eve nakliyatçekmeköy evden eve nakliyatbeykoz evden eve nakliyatsariyer evden eve nakliyatşişli evden eve nakliyatbüyükçekmece evden eve nakliyatbaşakşehir evden eve nakliyatkurtköy evden eve nakliyatevden eve nakliyattuzla evden eve nakliyatyeşilköy evden eve nakliyatkadıköy evden eve nakliyatataköy evden eve nakliyathalkali evden eve nakliyatüsküdar evden eve nakliyatistanbul ofis taşımaeşya depolamaistanbul evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyateşya depolamaşişli evden eve nakliyatbahcelievler evden eve nakliyatbakırköy evden eve nakliyatbahçeşehir evden eve nakliyatgöktürk evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyat Editorial du Ministre de l'Economie et des Finances sur la conformité du Burkina Faso à l'ITIE - Initiative pour la Transparence des Industries Extractives du Burkina Faso

twitter facebook youtube slideshare flickr
Accueil > Actualités > Editorial du Ministre de l’Economie et des Finances sur la conformité du (...)

Editorial du Ministre de l’Economie et des Finances sur la conformité du Burkina Faso à l’ITIE

"Après la conformité, travailler davantage pour maintenir le cap !"

lundi 23 septembre 2013, par Service Communication alpha

La conformité du Burkina Faso à l’ITIE a constitué un élément fondamental pour le "pays des hommes intègres" dans la mesure où ce label vient démontrer si besoin en était encore, la détermination des gouvernants à faire de la transparence dans le secteur minier, un combat au quotidien. D’où cet éditorial du Ministre de l’Economie et des Finances au lendemain de la proclamation du Burkina Faso comme "Pays Conforme" à l’ITIE.

Pour ses efforts soutenus en matière de gestion efficace et transparente des flux financiers entre les sociétés minières et l’Etat, le Burkina Faso vient d’être élevé le 27 février 2013 au rang des pays conformes à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), par le Conseil d’Administration de cette initiative considérée comme une norme internationale de bonne gouvernance dans le domaine de la gestion des ressources naturelles.

Il s’agit du fruit de quatre années de travail collégial centré sur la recherche de la transparence dans le secteur minier, qui a regroupé des acteurs d’un groupe tripartite composé de l’administration, d’organisations de la société civile et de sociétés minières.

Cette bonne nouvelle représente le couronnement d’un dialogue ouvert, sincère et constructif entre les acteurs du groupe tripartite de mise en œuvre de l’ITIE au Burkina Faso, qui, dans la compréhension et la solidarité, se sont pleinement engagés dans le combat pour faire de notre pays un havre de transparence. Chaque acteur devrait aujourd’hui se sentir fier et honoré d’avoir participé avec ce groupe à rehausser l’image de notre pays.
La conformité à l’ITIE est une distinction qui confirme la vigueur, la rigueur, la perspicacité et la transparence avec lesquelles le Burkina Faso gère l’exploitation de ses ressources minières.

En terme plus simples ce label de conformité, accordé au Burkina Faso signifie que le pays met de façon dynamique le processus ITIE et procède avec efficacité à la publication de tous les revenus issus du secteur extractif, permettant ainsi aux citoyens burkinabés de connaître la somme d’argent que le pays reçoit de son secteur minier.

Devenir un pays conforme à l’ITIE qui est perçue comme une norme internationale de bonne gouvernance dans le secteur des industries extractives, notamment le secteur minier pour ce qui nous concerne, est un titre honorifique très prisé et hautement significatif, pour lequel beaucoup de pays à travers le monde se battent inlassablement pour l’obtenir afin de se rendre plus rayonnant au plan international en matière de Bonne gouvernance de leurs ressources naturelles comme les minerais, le pétrole ou le gaz.

Grâce à ce titre distinctif obtenu le 27 février 2013, notre pays montre à la face du monde, qu’il est un modèle dans ce domaine.
Cela devrait constituer pour nous, une grande source de satisfaction dans la mesure où pour ce qui concerne la recherche de la conformité à l’ITIE, beaucoup d’autres pays d’Afrique et d’ailleurs se sont engagés bien avant le Burkina Faso mais, restent toujours à la traine.

Dans notre cas, nous pouvons avouer avec modestie, que nous avons brillamment relevé le défi de la gestion saine des flux financiers entre les sociétés minières et l’Etat. C’est un acte qui crédibilise davantage le système de gouvernance économique du Burkina Faso. La conformité à l’ITIE démontre clairement que le Gouvernement burkinabé consent d’énormes efforts pour garantir la transparence dans le secteur minier. C’est également une reconnaissance de ses efforts par le Secrétariat International et le Conseil d’Administration de l’ITIE.

Une fois la conformité acquise, on est en droit d’espérer que les investisseurs au niveau international, éprouveront plus de confiance à l’endroit du Burkina Faso en tant que terreau de la bonne gouvernance et de la transparence. Pour ce faire, ils n’hésiteront certainement pas à venir investir davantage dans notre secteur minier.

A ce titre, la conformité constitue en soi une source d’espoir de voir s’amplifier et se diversifier les investissements au Burkina Faso. C’est donc une nouvelle ère de la relance de notre secteur minier qui s’ouvre, mais qui nous recommande de rester permanemment en veille, de toujours nous battre pour respecter continuellement les exigences de l’ITIE en matière de transparence dans le secteur des industries extractives. Autrement dit, il nous faut continuer le combat et travailler davantage pour maintenir le cap. Il y va de l’intérêt des populations qui demandent à voir clair dans les recettes publiques provenant de l’extraction des ressources minières du pays.