kurtköy evden eve nakliyatgöktürk evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyatbeylikdüzü evden eve nakliyatpendik evden eve nakliyatadalar evden eve nakliyatşile evden eve nakliyatbahçeşehir evden eve nakliyatataşehir evden eve nakliyatmaltepe evden eve nakliyatçekmeköy evden eve nakliyatbeykoz evden eve nakliyatsariyer evden eve nakliyatşişli evden eve nakliyatbüyükçekmece evden eve nakliyatbaşakşehir evden eve nakliyatkurtköy evden eve nakliyatevden eve nakliyattuzla evden eve nakliyatyeşilköy evden eve nakliyatkadıköy evden eve nakliyatataköy evden eve nakliyathalkali evden eve nakliyatüsküdar evden eve nakliyatistanbul ofis taşımaeşya depolamaistanbul evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyateşya depolamaşişli evden eve nakliyatbahcelievler evden eve nakliyatbakırköy evden eve nakliyatbahçeşehir evden eve nakliyatgöktürk evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyat Initiative pour la Transparence des Industries Extractives du Burkina Faso

twitter facebook youtube slideshare flickr
Accueil > Actualits > Dossier presse > Industries extractives : Vaincre la maldiction de lopacit

Industries extractives : Vaincre la maldiction de lopacit

L’Observateur du mardi 3 novembre 2009

vendredi 22 octobre 2010, par Service d’information

Objectif : faire connatre les principaux points lordre du jour de la prochaine runion prvue le 6 novembre venir.

Avant daborder lobjet principal de la confrence de presse, le secrtaire permanent de linitiative pour la transparence dans les industries extractives du Burkina (SP/ITIE-Burkina), Dakar Djiri, dont la structure est peu connue du public parce que de cration rcente, sest attel la prsentation de celle-ci.

Lance en 2002 pour amliorer la transparence et la responsabilit dans les pays riches en ressources naturelles telles le ptrole, le gaz et les minerais , ladite initiative, comme son nom lindique, vise la clart dans des secteurs dactivit gnrateurs de grands revenus. Elle prne une meilleure gouvernance dans lexploitation des richesses naturelles travers la publication et la vrification de tout paiement effectu par les entreprises extractives. Aussi se fixe-t-elle un droit de regard sur les recettes publiques gnres par la mise en valeur des ressources ptrolires et gazires.

LITIE repose sur deux mcanismes essentiels : le premier est la publication rgulire de donnes crdibles de paiements verss aux gouvernements par les entreprises extractives et les recettes de ces gouvernements avec en prime un rapprochement effectu par des sources indpendantes. Le second est le dveloppement dun mcanisme de surveillance qui assure une mise en uvre efficace du processus, favorise et encourage les dbats publics sur les dpenses des recettes issues des ressources extractives , explications du confrencier, Dakar Djiri, entour de ses plus proches collaborateurs.
Coopration tripartite entre gouvernement, entreprises extractives et socit civile, lITIE, dans sa finalit, vise conjurer ce que daucuns qualifient de maldiction des ressources naturelles ou de paradoxe de labondance au regard des conflits de la pauvret et de la corruption qui rgnent dans nombre de pays riches en ressources minires et nergtiques. Candidat lITIE le 15 mai 2009, le Burkina Faso dispose de deux ans pour remplir la panoplie de conditions pralables ladmission au titre de pays conforme lInitiative.
Dj, plusieurs actions ont t entreprises afin de permettre au SP/ITIE-Burkina de bien remplir son rle. Il sagit, entre autres, de la consolidation de la structure locale en moyens matriels et humains, du renforcement des capacits de la socit civile et de lorganisation, le 6 novembre prochain, de la rencontre de haut niveau entre les membres du comit de supervision et les principaux partenaires dans la mise en uvre du processus ITIE au Burkina Faso. Cette runion marquera lentame dune srie dactions dinformations, de sensibilisation, de concertation, de ngociation et de mobilisation de moyens ncessaires la russite de lInitiative dans notre pays.
Cela apparat aujourdhui comme une ncessit, voire une urgence, dans la mesure o notre pays compte parmi les pays africains les plus riches en ressources minires et la gestion transparente des recettes y affrentes permettra de booster la croissance conomique et de lutter efficacement contre le sous- dveloppement et la pauvret endmique qui menacent nos citoyens , a dclar le premier responsable de lITIE au Burkina.

Alain Saint Robespierre