kurtköy evden eve nakliyatgöktürk evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyatbeylikdüzü evden eve nakliyatpendik evden eve nakliyatadalar evden eve nakliyatşile evden eve nakliyatbahçeşehir evden eve nakliyatataşehir evden eve nakliyatmaltepe evden eve nakliyatçekmeköy evden eve nakliyatbeykoz evden eve nakliyatsariyer evden eve nakliyatşişli evden eve nakliyatbüyükçekmece evden eve nakliyatbaşakşehir evden eve nakliyatkurtköy evden eve nakliyatevden eve nakliyattuzla evden eve nakliyatyeşilköy evden eve nakliyatkadıköy evden eve nakliyatataköy evden eve nakliyathalkali evden eve nakliyatüsküdar evden eve nakliyatistanbul ofis taşımaeşya depolamaistanbul evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyateşya depolamaşişli evden eve nakliyatbahcelievler evden eve nakliyatbakırköy evden eve nakliyatbahçeşehir evden eve nakliyatgöktürk evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyatistanbul evden eve nakliyat Initiative pour la Transparence des Industries Extractives du Burkina Faso

twitter facebook youtube slideshare flickr
Accueil > Actualits > Dossier presse > Le Burkina se prpare dfendre sa candidature lITIE

Le Burkina se prpare dfendre sa candidature lITIE

Le Pays du mardi 10 novembre 2010

samedi 23 octobre 2010, par Service d’information

Le Secrtariat permanent de lInitiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) a organis une rencontre de concertation entre les membres du comit de supervision et les partenaires au dveloppement intresss par le processus ITIE au Burkina. Tenu le 6 novembre 2009 dans la salle de confrences du ministre des Affaires trangres et de la Coopration rgionale Ouagadougou, cet vnement plac sous le haut patronage du Premier ministre, a permis denclencher le mcanisme de mobilisation des ressources ncessaires loprationnalisation de lITIE-Burkina.

Depuis lacquisition par le Burkina du statut de pays candidat lInitiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) le 15 mai 2009, il a deux ans, cest--dire jusquau 14 mai 2011, pour remplir dautres conditions en vue de se voir dclar pays conforme lITIE. Pour viter dtre surpris par le dlai, le Secrtariat permanent de lITIE, coordonn par Dakar Djiri, a organis une rencontre de concertation entre les membres du comit de supervision, les partenaires au dveloppement intresss par le processus de lITIE au Burkina, et les membres du comit de pilotage, le 6 novembre 2009 dans la salle de confrences du ministre des Affaires trangres et de la Coopration rgionale Ouagadougou.

Plac sous le haut patronage du Premier ministre, Tertius Zongo, cet vnement dont la crmonie douverture a t prside par Abdoulkader Ciss, ministre des Mines, des Carrires et de lEnergie, reprsentant le ministre de lEconomie et des Finances, a eu pour objectif de permettre une mobilisation des ressources ncessaires loprationnalisation de lITIE-Burkina.

Et comme pour donner le bel exemple et inviter les autres lui emboter le pas, cest la Banque mondiale qui annonce les couleurs en promettant, par lintermdiaire de sa reprsentante rsidente, Galina Sotirova, par ailleurs chef de file des partenaires techniques et financiers, dapporter un appui de 245 mille dollars. Latelier dchanges a consist en un examen du contenu et des principales tapes de lITIE, de son tat de mise en uvre au Burkina Faso, et des implications financires du plan dactions. Lance en 2002, lITIE est une norme internationale de bonne gouvernance dans le secteur des industries extractives. Ses principaux mcanismes sont la publication rgulire de donnes crdibles de paiements verss aux gouvernements par les entreprises extractives et les recettes de ces gouvernements avec en prime un rapprochement effectu par des sources indpendantes ; le dveloppement dun systme multi-acteurs (gouvernement, socits extractives, socit civile) de surveillance. Ses avantages sont, entre autres, linstauration de la confiance entre les parties prenantes, la rduction des conflits entre les composantes de la socit du pays riche en ressources naturelles, le renforcement des capacits de bonne gestion des revenus et le rehaussement de la renomme internationale des pays participant au programme, en matire de gestion conomique saine et de dtermination affiche pour lutter contre la corruption.

Pour tre inscrit par le Conseil dadministration de lITIE sur la liste des pays candidats, le Burkina a satisfait aux quatre critres essentiels que sont lmission dune dclaration publique et catgorique sur son intention de mettre en uvre lITIE ; lengagement collaborer activement avec la socit civile et les entreprises extractives la mise en uvre de lITIE ; la nomination dun haut responsable pour diriger la mise en uvre de lITIE ; la publication dun plan de travail dont le cot est clairement estim et assorti dobjectifs prcis mesurables, et dun calendrier de mise en uvre convenu par les parties prenantes au processus ITIE, savoir le gouvernement, les socits extractives et la socit civile. Cest sans doute au regard du chemin dj parcouru par son pays que le ministre Ciss a profess sa foi en la russite de la candidature burkinab.

Par Honor OUEDRAOGO